• 16457 visits
  • 290 articles
  • 0 hearts
  • 12547 comments

Travelers : Les transfères 11/02/2018

Travelers : Les transfères
Travelers : Les transfères
Travelers : Les transfères
Travelers : Les transfères
Travelers : Les transfères
Travelers : Les transfères
..................._ GIF: EP.1X01 / 2X01

Tags : Travelers

Todome no kiss : analyse du générique 03/04/2018

Je viens de terminer le fantastique drama Todome no Kiss (Kiss that Kills - Le baiser qui tue) et j'ai tout de suite voulu vous en parler. D'abord parce que ça fait longtemps qu'un drama japonais ne m'avait pas autant plus, ensuite parce qu'il possède une forte identité gothique qui sort de l'ordinaire, et enfin, on va pas se mentir, parce que le beau Yamazaki Kento tient le rôle principal $).
Mais mon avis arrivera dans un prochain article, suivez le blog pour ne rien rater des news!


Todome no kiss : analyse du générique


- _L'analyse_

Esthétiquement j'ai trouvé le générique tellement beau qu'il y avait matière à écrire un article. Il parait simple au premier abord, puisqu'il nous présente chaque personnage de l'histoire, sur fond noir avec des effets accélérés, pour rappeler les retours en arrière fréquents dans les épisodes. Et pourtant, il recèle des symboliques et des métaphores fortes en signification.

La dominante de rouge et de noir, comme les lèvres de Saiko et le costume d'Otaro, donne un côté sophistiqué et dynamique au générique. Il pose les bases d'une atmosphère mystérieuse et sanglante. Décryptage.


Todome no kiss : analyse du générique
Un jeune homme en costume sombre surgit d'une oblique sur un fond noir. L'acte est violent, encore plus lorsque le mot "kiss" appairait griffoné sur lui, en lettre rouge, soulignées par deux nouvelles obliques, comme pour insister sur le danger que représente ce baiser. Pourtant Otaro semble confiant - puisqu'il sourit - jusqu'à ce que le rouge domine entièrement l'image, et que le mot "KISS" repose sur ses lèvres en gros plan. Le baiser du titre lui est donc destiné, il constitue l'élément déclencheur de l'action, il lui donnera la mort de manière brutale et sanglante.


En apparaissant en premier, on peut en déduire qu'Otaro est le personnage central de l'histoire et que le noir de son costume suggère l'élégance, le raffinement et son goût pour le luxe.


Le plan suivant se concentre sur sa personnalité. On y voit la floraison d'une fleur de cerisier en marche arrière. Au Japon, elle possède de nombreuses symboliques très intéressantes:

Les fleurs de cet arbre sont considérées comme des symboles de l'évolution, du changement, de la transition, visant donc à dire qu'il va connaître des changements au cours du temps et de manière répétée.

Bien qu'elles n'apparaissent que de façon éphémère, les fleurs de cerisier sont capables de pousser dans des conditions défavorables. Otaro est associé à la résistance et à l'endurance.

Enfin, en japonais elle se traduit par Sakura, et se réfère à la douceur, à la tendresse féminine et à la délicatesse. Le cerisier signifiera donc qu'il faut profiter au maximum de la vie car les belles choses sont amenées à disparaitre.



Todome no kiss : analyse du générique
Ce dernier point m'offre la parfaite transition à la séquence suivante, puisqu'une mystérieuse jeune femme habillait en rouge et noir apparait dans les teintes blanc, rouge et jaune. Il s'agit de Saiko, c'est le personnage avec le plus fort potentiel d'action de l'histoire, c'est d'elle que vient le danger. En effet, le plan suivant connote un acte de décapitation: la jeune femme incline la tête sur le côté, lorsqu'une oblique blanche vient coupé net l'image au moment où le mot "dead" apparait à la verticale. La métaphore de la mise à mort est très claire.
Ensuite sont visage rouge est couverts du mot "kiss", qui se répéte à l'infini en blanc, sauf sur ces lèvres qui s'étirent en un sourire étrange, où le mot ressort en noir.
Elle a le pouvoir de donner la mort par son baiser.



Esthétiquement on retrouve la boucle temporelle, figuré par les bougies qui se consument à reculons et par le passage des nuages en accéléré.


Todome no kiss : analyse du générique
Le prochain personnage est Takauji, il tient deux poses différentes, l'une passive, l'autre confiante, comme s'il possédait deux visages. Renforcer par l'arrière-plan aux teintes bleu gris et noir. La dernière est marquée par une fissure verticales qui le sépare d'une fleur, il s'agit d'une tulipe, de couleur rouge et blanc mélangés. La fleur se ferme sur Mikoto, portant une robe blanche symbole de pureté ou d'innocence. La tulipe symbolise l'amour et les sentiments dérivés. Elle peut aussi traduire deux significations. D'un côté, elle suscite l'admiration et d'un autre, elle exprime une séduction des plus folles. Takauji aime Mikoto sans retenue. Elle semble être la seule qui compte pour lui. Présents ensemble dans la même séquence, ils entretiennent une relation sur la brèche. Leur amour sera teinté de dévotion et de désaccord.




Todome no kiss : analyse du générique
Peu d'éléments sur Hiroyuki et Kazuma.
Ils baignent dans les mêmes couleurs que les autres.
Les seules remarques que je pourrais faire c'est qu'Hiroyuki nous regarde directement pour capter notre intention sur la droite, donc sur Kazuma qui apparait ensuite. Comme s'il voulait nous orienter sur Kazuma. Et c'est vrai qu'en y regardant de plus près on discerne un visage flouté, en arrière plan. Kazuma a lui aussi, deux visages, mais cette fois c'est différent par rapport à Takauji. Pour Kazuma c'est plus subtil, il faut le voir. Donc il cache quelque chose qui ne sera pas visible au premier abord.
On peut aussi observer une diagonale pour le premier, et une rature verticale pour le deuxième, qui apparait comme quelqu'un d'instable.



Todome no kiss : analyse du générique
L'analyse des images d'Ittoku est celle qui m'a le plus poser question.
Tout d'abord on voit une ville, peut-être Tokyo, dans la nuit. On observe un pont de loin, avec ce qui ressemble à une tour au centre. Puis une silhouette se fond dans la tour. Ittoku nous tourne le dos. Il porte les mêmes couleurs que Saïko. Un plan serré nous montre son visage mais il est toujours retourné. Seule sa figure est couverte de rouge. Ce personnage appartient à la ville, au monde de la nuit. Ça le rend très mystérieux. Le plan suivant l'est encore plus.

Ittoku tire la langue. Et le mot "Kiss" transparent se répète en recouvrant toute l'image. Pourquoi nous tire-t-il la langue? Il y a plusieurs hypothèses:

La première c'est qu'il s'agit d'un geste spontané et espiègle. "Cela signifie que l'on refuse de se prêter au jeu de la représentation, que l'on se refuse à livrer une image de soi conforme aux règles du genre." Comme l'a dis Einstein.
La seconde, que l'on veut indiquer que l'on est en bonne santé.
On peut aussi dire qu'en tirant la langue, il ne cache rien : il se montre en absence totale d'hypocrisie.
Et la troisième, qu'il aura lui aussi le même pouvoir que Saiko puisque ce plan ressemble beaucoup à celui de la jeune femme un peu plus tôt.

Au plan suivant, un pissenlit jaune en plan serré se referme sur un gratte-ciel, en plein jour. J'ai fait des recherches, et j'ai trouvé qu'il s'agissait de la tour NTT Docomo yoyotai, à Tokyo, elle possède la plus haute horloge du monde. Ici le lien est clairement avec le temps qui passe, symboliser aussi par les deux bougies qui se consument ensuite. En ce qui concerne le pissenlit jaune, elle symbolise Ittoku. Cette petite fleur peux pousser n'importe où il y a un morceau de terre ou une fissure dans le trottoir. Même si vous ne voyez en elle qu'une plante invasive, elle est associée à la résistance, à la persistance, la guérison d'une blessure émotionnelle ou physique, au bonheur, etc.


Todome no kiss : analyse du générique
A la fin, les lèvres de chacun des personnages se succèdent sur un même plan qui créé une synergie entre eux, l'action du baiser les impliquera tous. Et quelqu'en soient les conséquences, le retour en arrière sera toujours possible, puisque que Saiko et Otaru sont là pour nous le rappeler. Elle, retrouve son sourire du début. Lui, souligne sa bouche. Le titre nous avertie une dernière fois qu'un baiser tue.



Cela me fait penser aussi que la musique entrainante du générique pourrait nous faire croire que toute cette histoire, au final ne serait qu'un jeu? Alors serez-vous près à y assister?


- _Le générique_


Si vous avez d'autres interprétations à me soumettre ça m'intéresse =) j'espère que cet article vous a plus? Et qu'il vous aura donner envie d'en voir plus.

Tags : Todome no kiss - Analyse